Rechercher

Le Coucou ou Primevère officinale, une alliée pour votre santé!

Mis à jour : mars 31

Nous la trouvons naturellement partout, dans nos jardins, à la lisière des forêts, dans les près. Ses fleurs jaune vif éclosent en avril et en mai.



Récolter les fleurs de primevère:

Les fleurs de la primevère officinale, ou coucou, contiennent essentiellement des saponines, qui favorisent la fluidification et l’expectoration des sécrétions bronchiques. Elles sont également légèrement diurétiques, dépuratives et apaisantes pour les petits comme pour les grands.


  • Cueillir les fleurs en enlevant la tige uniquement

  • Les faire sécher en couches minces sur du papier

  • Les conserver dans un bocal, à l’abri de la lumière pour qu’elles conservent leur belle couleur jaune.

Une tisane aux multiples bénéfices:

En cas de toux, de bronchite, de pneumonie, de problèmes de sommeil ou d'anxiété le coucou sera la tisane idéale pour toute le famille.


  • Préparer une tisane en versant une tasse d’eau bouillante sur une cuillère à soupe de fleurs de primevère.

  • Couvrir et laisser infuser pendant dix minutes environ.

  • Filtrer

  • Boire deux ou trois tasses par jour, dont une avant de vous coucher.


Une huile de massage au coucou:

Aussi efficace que l'huile à base d'Arnica, pour les coups, les tensions musculaires et articulaires et tous les petits bobos du quotidien.

Pour préparer cette huile, il vous faudra des fleurs fraîchement cueillies sans la tige que vous ajouterez simplement dans l'huile végétale de votre choix (olive; amande douce, jojoba...).

.


  • Ajouter les fleurs fraîches.

  • Mettre le tout dans un bocal en verre fermant hermétiquement.

  • Couvrir très largement d’huile végétale et laisser macérer au soleil durant un mois et demi.

  • Passer ensuite l’huile à travers un tamis et en remplir des petits flacons et les boucher soigneusement.

  • Pour bien profiter des atouts de l’huile de primevère, masser plusieurs fois par jour les endroits douloureux.



169 vues